Le quart d'heure

{Journal de bord d'une infirmière libérale}

Archives Mensuelles: janvier 2011

Les chiffres

Pfff c’est la sale période des papiers. Il me faut retrouver des facturettes rangées au fond d’un tiroir. Mais où se trouve le ticket de carte bleue de l’essence, et puis la facture de l’imprimante que j’ai acheté en solde… Je m’étais jurée d’être plus ordonnée et plus… maniaque dans les papiers. Parce que Madame la Comptable va encore m’appeler « cela correspond à quoi ce montant de 16,48€ fait au mois d’octobre ?, vous avez la facture ? »… et moi infaillible « ne vous inquiétez pas, je vais chercher »… et frénétiquement je déballe, ouvre les tiroirs, sors les classeurs, bref  je stresse et je rumine. Parce que le libéral, c’est ça, c’est des papiers et encore des papiers. Entre les ordonnances, les factures, les achats, les dépenses, les contrats, les échéanciers, tutti quanti, faut être organisé(e) et ne pas détester l’administratif. En prenant le luxe de me payer les services d’une comptable, je m’étais dit à l’époque, « c’est génial, tout est fait »… et ben non. Madame la compatable veut les facturettes et tickets CB agrafés, rangés par mois (cela va de soi), les comptes bancaires classés, rangés, les factures et dépenses pointées, bref il faut de l’ordre et bosser. Et ça, je n’y arrive pas. Quand je termine ma tournée, et bien je lorgne mon sofa, je mets un Buddha Bar et roule ma poulette, ambiance lounge, je me dé-con-tra-cte ! Il m’est impossible de re-travailler l’administratif tous les jours, à 15h (sauf impératif ou fin d’un soin heu… demain). Ce n’est qu’une fois par mois, lors des télé-transmissions des feuilles de soins, là oui, je jette un oeil sur cette pile de papiers (qui s’accumulent).

Vivement février quand tout ça sera fini et les comptes de 2010 cloturés. Faudra juste que je pense à scanner le grand livre de compte. C’est une de mes résolutions pour 2011….