Le quart d'heure

{Journal de bord d'une infirmière libérale}

Conversation téléphonique

Je reçois un coup de téléphone, c’est un monsieur qui m’appelle. Il me demande si je peux m’occuper de sa maman pour des soins de nursing tous les jours, matin et soir. Décryptage de la conversation téléphonique :

….sonnerie de mon téléphone…

Moi: allo ?

Lui: oui bonjour Madame, je vous appelle pour savoir si vous seriez disponible pour vous occuper de ma mère ?

Moi: Bonjour, cela dépend, que faut-il réaliser comme soin à votre maman ?

Lui: Il faudrait lui faire la toilette le matin et le soir, et voir pour le midi si tout se passe bien

Moi: Elle est autonome, enfin je veux dire elle marche seule et se débrouille toute seule la journée ?

Lui: Disons qu’elle marche oui avec des cannes, mais elle ne peut plus se baisser, et puis les repas c’est compliqué, il faut lui faire chauffer, et puis, le soir faut la coucher aussi

Moi: Je peux éventuellement intervenir pour lui faire la toilette le matin et le soir, maintenant il faudra peut-être demander des aides supplémentaires pour les repas…

(Il me coupe la parole)

Lui: ah parce que les infirmières ne peuvent pas faire tout ? parce que si il y a 36000 personnes qui déboulent chez elle…

Moi: Je regrette mais je ne prépare pas les repas et je ne donne pas à manger, dans votre cas, mes interventions se limiteront à faire des soins d’hygiène à votre maman, le matin et le soir. Pour le reste, il vous faudra demander des aides extérieures.

Lui: pfffiou… bon je vais alors, alors c’est d’accord pour vous occuper de ma mère le matin et le soir ? heu…il y aura juste à ouvrir les volets et prendre son courrier lorsque vous arrivez le matin…

Moi: (oups que me demande t-il encore ?) heu…mais…cela ne relève pas de mes compétences de m’occuper du courrier… avant toute décision, il faut que je voie votre maman pour évaluer son autonomie, et puis vous avez une ordonnance ?

Lui: Oui oui j’ai une ordonnance. Vous pouvez passez quand ?

Moi: je vous propose de passer ce soir vers 19h

Lui: D’accord, vous sonnez à la porte d’à côté, j’habite au-dessus de chez elle

(il habite chez elle, et ne veut pas s’occuper de choses simples de la vie quotidienne !?)

Moi: …je viens vous voir pour évaluer la situation tout à l’heure

(….)

Dans cette histoire, j’ai d’emblée mis quelques limites. Je m’occupe encore aujourd’hui de cette patiente pour des soins de nursing (assez légers, puisqu’il ne s’agit que d’une aide à la toilette le matin et une aide au coucher le soir). Le fils est chargé de relever le courrier, d’ouvrir les volet et de sortir le chien, il a finalement compris au terme d’une longue conversation ce que je pouvais faire et ne pas faire. J’ai longuement insisté pour les repas, il y a enfin des auxiliaires de vie qui passent trois par jour, pour la préparation et distribution des repas. Les affaires de cette dame sont également prêtes (vêtements), je n’ai pas à courir dans toute la maison à chercher le gilet bleu.

L’entourage peut être parfois envahissant ou au contraire absent, il faut savoir dire non à des demandes impromptues, recadrer les rôles de chacun, le respect  du travail de l’infirmière passe également par là. Dans le cadre d’une prise en charge à domicile, l’entourage doit se manifester pour certains actes de la vie quotidienne que le patient ne peut plus faire, comme les exemples cités au-dessus (le courrier, les volets, le ménage, le chien…etc). Ne pas hésiter également  à orienter l’entourage vers d’autres aides extérieures (auxiliaires de vie, portage de repas, garde malade etc…).

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :