Le quart d'heure

{Journal de bord d'une infirmière libérale}

Les mains propres

Lorsqu’une collègue libérale m’a dit: « il faut s’adapter à l’environnement »….Je crois qu’à l’époque, je n’avais pas perçu toute la dimension de cette phrase. Aujourd’hui, je vais parler du lavage des mains, ou plutôt comment garder les mains propres ? Oups, ça risque de soulever le coeur de mes collègues hospitalières ! Tout dépend du soin réalisé à domicile. Il est clair qu’une injection IM n’a pas la même règle d’hygiène qu’un pansement chirurgical, ou d’une chimiothérapie à domicile.

J’ai découvert des appartements sales, où le savon n’existait pas, les patients ne disposaient que du Paic Citron sur l’évier, le torchon pour s’éssuyer, il fallait se mettre à quatre pattes pour le récupérer…, des maisons très propres avec essuie-main et petit savon liquide disponible sur le lavabo, des personnes à l’hygiène très douteuse bien que la chemise portée soit du Gucci et là surprise le pansement post-opératoire est sale de crasse, ou l’injection sur la mamie de l’appartement 34, je soulève les draps, il y des miettes de gâteaux avec des poils de chats, le jeune gars qui a besoin de pansement journalier, eh bien je dois réaliser les soins sur son lieu de travail (industrie), le lave-main est situé dehors à l’autre bout du hangar, il n’a que des compresses sèches et du sparadrap, ….et moi je fais comment ?

Armée de mes gants vinyls, de mes lotions désinfectantes anti-bactériennes (je m’en mets avant et après le soin, au risque de m’irriter les mains), de quelques sets à pansement stériles (réservés au gros pansements dits complexes), de mes flacons de Beta et chlorexidrine, serum phylogique et tout le reste, je tente de m’adapter et de réaliser des soins « propres ». Après avoir vu le panaroma des lavabos propres et sales, des torchons serpillères essuies-mains, du sopalin filocheux et des savons multi-usages, j’avoue que je suis réfractaire à utiliser ces lieux, exception faite des soins de chimiothérapie, où là j’impose un lavage des mains et demande « vous avez une serviette propre » ?… que le patient va vite chercher au fond d’une corbeille à linge.

Publicités

Une réponse à “Les mains propres

  1. Actarus 21 février 2010 à 11:01

    Ohhhhh, j’adore…. c’est tellement vrai tout çà !!!!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :