Le quart d'heure

{Journal de bord d'une infirmière libérale}

Retour en arrière

J’ai usé mes sabots blancs pendant 14 ans à l’hôpital. J’ai beaucoup râlé les dernières années contre l’organisation, contre ma chef, contre mes RTT non acceptés, contre la chambre 2031 qui sonne sans arrêt, contre la collègue qui a oublié de faire les médicaments, contre le medecin qui se prend pour le messsie du service, contre… tout en somme. C’est pourquoi j’ai pris la décison de me lancer. Infirmière libérale, pfff c’est un grand mot, et aller hop c’est le plongeon dans un univers inconnu, impressionnant et boulversant.

Alors une fois la décision prise, de grandes questions surgissent: mais je vais travailler où, avec qui et comment, et puis comment vais-je être « payée » ? …J’avais donné ma demission d’un hôpital public, et il me restait quelques congé annuels, afin de mettre à profit ce projet. C’est là que j’ai commencé les première démarches. Je voulais faire des remplacements histoire d’aborder le milieu en binôme avec quelqu’un, ou plutôt avec un cabinet. Je découvre les premiers découragements: « non nous n’avons besoin de personne, non je ne veux plus de remplaçante, oui mais que 6 jours par mois, envoyez un CV et je verrais par la suite…. »

Au bout de 15 jours de recherches intensives (petites annonces, CV envoyés, cabinets contactés directement), pas de réponses positives en ma faveur. Deux personnes cherchaient néanmoins une remplaçante, la première ne faisaient que des nursing (toilettes) au nombre de 12 le matin ! et la deuxième personne recherchait également une remplaçante pour 50 patients par jour (ce qui est énorme) avec un chiffre d’affaire moyen de 600 euros par jour ! (oui nous ne sommes pas salariés mais rémunérés avec des honoraires, donc on parle en chiffre d’affaire)…et remplacement sur deux cabinets (je suis une girouette?) sans contrat (me répond l’infirmier on fait ça comme ça) Ces deux offres mentionnées, je les ai malheureusement déclinées.

Après moult hésitations, je me lance finalement seule à bord du navire. Je découvre un local par hasard et pose ma plaque professionnelle un 15 janvier, en plein hiver. La machine est lancée, l’aventure commence avec un premier patient une semaine plus tard.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :